3 projets visant des

quartiers lavallois à échelle humaine


                    Trois projets portés par des Lavallois-es en transition font partie de la cohorte 2020 de la Génératrice d'innovation sociale du Pôle régional                     d'économie sociale de Laval, sous la thématique Quartiers à échelle humaine.

                    Il s'agit de:

      • La Caravane de la Transition
      • La Mine urbaine
      • Ensemble vers le haut

                La description des projets se trouve ci-bas.

 

System • une photo avec une légende 

LA CARAVANE DE LA TRANSITION

La Caravane de la Transition visitera les quartiers lors de rencontres structurantes visant l’incubation d’initiatives écologiques, à la couleur de chaque quartier, par et pour les citoyens, en collaboration avec des organismes locaux, dans la perspective de quartiers à échelle humaine. La Caravane facilitera la création d’équipes locales et les outillera pour lancer les projets concrets à impact maximal. Autres impacts: renforcer le sentiment d’appartenance, tisser des liens entre quartiers, favoriser échanges interculturels et intergénérationnels, et la prise en charge citoyenne du développement communautaire.

Projet porté par Alexandre Warnet, Monique Rouleau et Amal Melki

LA MINE URBAINE

Projet de revalorisation de matière non recyclée en objets divers utiles et/ou créatifs, complémentaire à la collecte sélective des matières recyclables mais qui pourrait se nourrir des éco-centres ou des articles non voulus par d'autres organismes comme Renaissance.  Récupérer les objets, meubles, outils, jouets qui se retrouvent aux poubelles et les revaloriser en les réparant, en offrant des ateliers de réparations et en utilisant les technologies d'imprimantes 3D pour réparer les morceaux brisés.  Lutter contre l'obsolescence programmée en développant un lieu de transfert de connaissances, d'apprentissages et de partage sur les matières qui se retrouvent en site d'enfouissement (bois, meubles, tissus, objets électriques, électroniques, métal, etc.).  En créant un lieu de travail et de formation cela permettrait le transfert de compétences entre les générations et le transfert des connaissances entre les différentes cultures, ce lieu permet également l'intégration des nouveaux arrivants par l'utilisation des savoirs qu'ils possèdent.  Ce lieu devient un centre d'activités économiques et sociales à proximité pour les gens.  Les articles fabriqués par le centre seraient vendus et cela permettrait de financer de nouveaux projets au fur et à mesure que le centre se développe et éventuellement étudier de nouvelles matières pour leur recyclabilité.  Ce projet ressemble au projet IULE qui travaille avec les entreprises (NI Corporation à Laval) mais c'est un volet pour les objets des citoyens.

Projet porté par Geneviève Dagneau, Myriam D. Jutras et Anne-Marie De Medeiros

ENSEMBLE VERS LE HAUT

Créer, promouvoir et opérer un lieu de rassemblement, d’échange et de partage citoyen.ne (work, play, eat) par la dynamisation du milieu de vie en communauté étant le plus près possible des résidents lavallois.es par la reprise d’un bâtiment patrimoniale ou d'un patrimoine religieux à la Ville. Nous voulons proposer des offres qui ont les valeurs communes d'empowerment citoyen, d’éco-responsabilité et de bienfaisance.


Des types d’entreprises en économie sociale seraient tous sous le même toit, tel qu’un espace en coworking, des espaces de commerce (ateliers d'artisans, magasin général, épicerie, café), des espaces d'échanges (cuisine collective, jardins collectifs, ateliers de vélo collectif, fabrique), des espaces de diffusion culturel (promoteurs et artistes) et des espaces d’activités physiques partagés (gym collectif, vélo-partage) afin de recréer des quartiers à l’échelle humaine.

Projet porté par Georges Schneller, Paul-André Dagenais, Sophie Blanchet Vaugeois et Catherine Lalonge